Nos toutous, nos animaux, notre vie, notre ville

03 novembre 2015

Miss Jayleen et ses potes. Part two: Gribouille et Figolu

Mon feu follet est un vecteur social sans précédent!! Je rencontre plus de gens grâce à elle que je ne le fais sans elle; c'est indéniable!

Parmi ces rencontres, certaines sont plus marquantes, j'ai ainsi tissé des amitiés avec les maitres et maitresses des maintenant potes de Jayleen.

C'est le cas avec la maitresse de Gribouille. Du coup, nous nous voyons fréquemment, Jayleen et Gribouille aussi.

Gribouille est un carlin, je m'attends toujours à ce qu'il se mette à me parler en me disant que des extraterrestres vont arriver sur terre!! Trop influencée par Men in black, moi!!

WP_20151018_17_08_59_Pro

Au début, il était assez distant avec mon feu follet. Il faut dire que Gribouille est placide, c'est un contemplatif, rêveur. Avec ma petite tornade, la différence est saisissante!

Et puis nous sommes allées chez Gribouille et sa maîtresse. Une première fois, ma puce a vidé le sac à jouet, couru partout; mais de jeux avec Gribouille; point.

J'ai laissé Jayleen en garde une heure ou deux là bas et ai vite compris ce jour là que c'était pour ma puce comme une halte garderie: un endroit trop cool où il y a plein de jouets différents d'à la maison avec un copain et une tata qui file des gâteaux!!

Finalement, chaque fois que nous allons là bas, Jayleen et Gribouille se filent les jouets, se filent leurs os à mâcher, restent relativement tranquilles jusqu'au moment où nous entendons la course poursuite commencer. Les deux fusées arrivent vite vers nous; jouent comme des fous et...s'écroulent de fatigue!!

 

Quant aux balades avec Gribouille, elles sont assez drôles! Entre Jayleen qui tire comme une folle pour sentir le prochain pipi, voir au dessus du prochain muret, rencontrer le prochain chien et Gribouille qui avance à la vitesse de l'escargot; c'est assez drôle!!

Et oui, Gribouille prend son temps, écoute les sons, regarde l'air passer, s'interroge sur un poteau pendant de longues minutes. Le contraste est saisissant avec ma petite bombe qui ne pense qu'à découvrir encore et toujours plus, toujours plus vite!!

 

Nous sommes allées dimanche au parc de la Courneuve avec Gribouille et l'amoureux de Jayleen: Filgolu. Petit teckel à poils durs de son état, chien dominant ne supportant que très difficilement ses congénères mâles; Figolu adore Jayleen et vice versa.

Chaque fois qu'ils se croisent, ils partent dans une partie de jeu à en perdre leur souffle.

WP_20151101_12_17_31_Pro

C'est ainsi que tout naturellement, la maîtresse de Figolu nous a invitées à la rejoindre pour une balade dominicale au Parc de la Courneuve. Gribouille et sa maîtresse étaient ravis que nous venions avec eux!

Jayleen s'est éclatée comme une petite folle! En compagnie de ses deux potes, elle a enfin pu se défouler, courir à fond la caisse, interrompre un match de foot pour jouer avec le ballon et rencontrer son tout premier poney!

 

WP_20151101_12_34_40_Pro

 

Dans la voiture, au retour, ils ne sont pas restés éveillés bien longtemps!!

 

 

WP_20151101_12_44_51_Pro

 

Posté par jayleen à 15:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


31 octobre 2015

Le cirque.

Le cirque, les chapiteaux, les gradins en rond, les clowns, les acrobates... Quelle fête, quelle joie pour les enfants et certains grands!!

Je ne suis, quant à moi, jamais allée au cirque. Pas que je n'en n'aie pas eu l'occasion; mais mes parents ne nous ont jamais emmené. Plus grande, je n'étais pas fascinée. Pas envie. Puis, le refus de voir des animaux qui n'ont rien à faire là donner un spectacle que je trouve au delà de navrant.

 

Navrant parce que, soyons honnêtes; le lion que l'on voit sauter au travers d'un anneau  ou se dresser sur ses pattes, le fait il par envie, par plaisir?

lion

Si oui, pourquoi le dompteur a t-il besoin de faire claquer son fouet? Pourquoi a t-il un fouet tout court? Si le lion est heureux, il ne va pas se rebeller, il va continuer de s'éclater comme un petit fou!!

 

Qui a déjà vu; à l'état naturel; un éléphant se mettre assis et lever les pattes avant? Se coller sur un tout petit tabouret (ou rocher) pour lever une patte et l'autre? Est ce naturel pour cet éléphant? Le fait il par plaisir, par envie?

elephant

Je ne crois pas une seconde que ces animaux soient heureux. Sans même encore évoquer une possible maltraitance de la part des dresseurs, rien que leurs conditions de vie sont contre nature.

Passer une vie entière dans une cage pour un animal tel qu'une panthère est il conforme à ses aptitudes naturelles, à son mode d'existence normal?

panthère

Sincèrement, est ce que l'humain a vraiment besoin de priver ces animaux de tant de liberté pour se divertir?

Je trouve ça d'une cruauté sans nom. Leurs cages trop petites, leur nature muselée, leurs instincts naturels étouffés. Quelle tristesse...

 

 

Voilà les raisons qui ont fait que je ne voulais pas aller au cirque. Et puis, il y a eu des images, des articles, des langues qui se délient. Pour dire ce qui, au fond, est la suite logique de ce que je viens de dire.

Pour que ces animaux assurent le spectacle voulu par leurs dresseurs, il faut bien avoir une méthode. Et je crois que l'éducation positive n'en fait pas partie...

 

La maltraitance est souvent montrée du doigt dans les cirques. Bien évidemment, les responsables des cirques s'en défendent bien!

 

La toute première des maltraitance est, à mes yeux, la privation de leur liberté. Les conditions de détention (je pèse mes mots) sont barbares. Qui aimerait voir son chien ou son chat passer la quasi totalité de sa vie dans une cage qu'il traverse en deux foulées? Pas moi, c'est certain...

 

De plus en plus de voix s'élèvent contre la maltraitance physique faite contre ces animaux. La contrainte par la peur de la souffrance semble être monnaie courante. 

La Ligue Française des Droits de l'Animal publie une liste des maltraitances observées dans les cirques. De la dépression, en passant par les troubles du comportement, le nombre de maltraitances est inouï.

 

Frapper l'animal n'est qu'un exemple parmi tellement d'autres!! 

 

Ce qui m'a poussé à faire cet article est une invitation à aller assister à un spectacle de cirque. Partagée entre la reconnaissance pour cette invitation et le dégoût profond que m'inspire le cirque; j'ai hésité.

Et je me suis dit que je ne pouvais pas aller contre mes principes à ce point. Qu'aller au cirque serait comme cautionner ce que ces personnes font subir à ces animaux.

Pour démontrer les raisons de mon refus, j'ai partagé une photo sur Facebook. Cette photo a été faite par Yongzhi Chu en 2014. Elle est criante de souffrance, de terreur. Rien que d'écrire ces mots me met les larmes aux yeux...

Cette photo, esthétiquement très belle, la voici:

 

singe effaryéMais, difficile de voir le regard de ce petit singe.

 

Voici le gros plan

 

gros plan singeQui n'a pas envie de prendre ce singe dans les bras, de l'extraire à son bourreau (en lui donnant un gros coup de boule au passage) et de le confier à des professionnels des animaux sauvages aimants et respectueux?

Quelle terreur dans ce regard!! On imagine tellement tout ce qu'a dû endurer ce petit être avant cette image...

Ce qui a été moins diffusé que cette photo très connue et qui a valu à son auteur le premier prix de la catégorie nature du World press photo; c'est cette image; prouvant que ce regard de peur intense n'est pas dû au hasard

 

singe maltraitéPetit singe quasi étranglé, souffrant sur ses échasses si peu naturelles pour lui, contraint d'exécuter les ordres d'un dresseur sans coeur.

 

Ca me plombe le coeur, me retourne les tripes de constater, une fois de plus, que l'être humain ressent le besoin de blesser, humilier, contraindre, violenter. Et que des millions de gens à travers le monde n'y voient aucun problème. Ou qu'ils refusent de voir la réalité de ce qu'il se passe.

 

Heureusement, certains pays tels que la Grèce ont d'ores et déjà interdit les animaux dans les cirques. D'autres pays tels que la Grande Bretagne, l'Autriche ou plus récemment la Belgique, ont quant à eux interdit les animaux sauvages; n'autorisant que la présence d'animaux domestiques dans les cirques. Au total, ce sont 23 pays qui ont eu l'humaniité, la délicatesse de faire passer le bien être de ces animaux avant la distraction d'humains ne manquant pas d'autres sources de divertissement.

 

A quand la France??

Des pétitions circulent, en voici une; n'hésitez pas à signer

 

 

Pour des cirques sans animaux sauvages - Fondation 30 Millions d'Amis

A l'attention du président de la Commission Européenne, A l'attention du ministre français de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, Ours haltérophiles, éléphants acrobates, tigres cascadeurs, singes cyclistes...

http://www.30millionsdamis.fr

 

 

Pour finir, je citerai Pat Derby, ancienne dresseuse d'animaux pour la télévision qui s'investi dans la cause animale: "25 années à observer ce qui se passe à l’intérieur des cirques m’ont appris qu’un gentil dompteur, ça n’existe pas". 

 

Posté par jayleen à 13:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 octobre 2015

Ca piaille!!

J'aime beaucoup les oiseaux. Les voir voler avec tant d'aisance et de légèreté; leur façon de picorer, leur habileté pour faire un nid.

Leurs chants aussi me font rêver. De douces mélodies à des cris plus rauques, j'aime essayer d'imaginer ce qu'ils se racontent.

En revanche, je suis beaucoup moins fan des oiseaux en cage. Ce me fait de la peine de les voir enfermés, privés de leur liberté... Que dirions nous si nous devions rester derrière des barreaux à longueur de temps alors que nous n'avons rien fait de mal?

 

Une patiente à moi a deux oiseaux. Ils étaient dans la cuisine, je les entendais piailler le temps que je fasse les soins. Bien que je les trouve jolis, j'avais une forme de réserve envers eux. Pauvres bestioles sur leur balançoire, réduits à traverser leur cage en deux coups d'ailes.

Et un jour, cette vieille dame me dit qu'elle est drôlement embêtée. Ils vont venir ramoner sa chaudière et ne sait pas quoi faire des oiseaux dont la cage est posée juste devant.

 

Je lui réponds que je vais mettre la cage au salon le temps que les ouvriers fassent leur oeuvre. Fut dit fut fait, piafs et cage se retrouvèrent trônant sur le meuble devant la fenêtre.

Le lendemain, je proposais à la dame de remettre tout ce petit monde à la cuisine, disant quand même que je les trouve mieux là, vers elle...

Elle me dit que j'ai raison. Laissons les là.

 

Mais que n'avais je pas dit là!! Depuis, mes soins sont rythmés par leurs bavardages incessants, leurs engueulades, leurs cris perçants qui me font bourdonner les tympans!

 

Et en fait, je dois bien avouer que je trouve ça adorable! Ils ont tous les deux leur caractère bien trempé! Monsieur fait souvent des crises à madame, laquelle est plus sounoise et le pique de son bec quand il tourne la tête! Ils se racontent je ne sais quoi pendant de longues minutes, puis se mettent à se piailler dessus en mettant leurs ailes en arrière.

Ce que je trouve le plus chou; c'est quand ils se font des bisous, bec contre bec, c'est super trognon...

Qu'ils sont drôles à voir!!

 

Alors, je dois bien avouer que je les trouve charmants, j'ai demandé à la dame le vrai nom de ces oiseaux en prévision de cet article. Parler de piaf aurait été à la fois un peu vaste, et en même temps, peu flatteur pour ces deux perruches ondulées dont la voix ondule aussi très très haut dans les aïgus!!

WP_20151028_11_29_31_Pro

WP_20151028_11_29_44_ProJ'ai même fait une petite vidéo. Je regrette qu'ils aient été si timides... Mais c'est mieux que rien!!

 

 

Piafs ondulés

Posté par jayleen à 16:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 octobre 2015

Ca ronronne moins dans les chaumières

Juste pour le mois de juillet dernier, on décomptait en France 1624 abandons de chat. Seulement pour un mois!!

Et ce ne sont là que les chats qui ont pu être comptés. Tellement facile d'abandonner un chat; on le fout dehors et il fera bien sa vie dans la nature; n'est ce pas?

J'habite à Paris, dans le nord de la capitale. Dans chaque chantier de construction d'immeuble, dans chaque terrain vague, on entend le soir, si on prête attention, des miaulements plaintifs.

Chats qui cherchent leur maitre, chats nés dans la rue, chats abandonnés depuis longtemps, les chats abandonnés, les chats de la rue pullulent. Non stérilisés, leur nombre ne peut que croître.

Fort heureusement pour eux, des personnes prennent sur leur temps libre, parfois sur leur argent pour aider ces animaux, ces laissés pour compte.

Au fil de mes balades avec Jayleen, j'ai rencontré une femme. Ses parents possèdent un shih tzu qui ressemble à ma puce, la conversation était lancée.

De fil en aiguille, Jayleen s'est attachée à elle, et chaque fois que nous la croisons, mon feu follet lui fait une fête de fou!

Cette femme fait partie de ces gens qui ne comptent pas leurs efforts pour aider les chats. Je la vois quasiment tous les soirs, avec son collègue, appeler les chats du chantier voisin. Tous les jours, ils leur apportent à manger, leur parlent pour tenter de pouvoir les approcher; puis de les emmener à l'association.

J'ai envie de souligner leurs efforts, de leur dire bravo. L'association dont fait partie cette femme est l'association franco-suisse "SOS siamois".

Leur but est de sortir les chats de la rue, ou des fourrières, les stériliser, les mettre en famille d'accueil pour les faire adopter par la suite. Essentiellement, et au vu du nom de l'association, ce n'est pas une surprise, ils s'occupent de chats siamois, typés siamois. Le nombre est tel qu'ils s'occupent aussi de certains européens...

sos siamois franco suisse

sauvetage et adoption de siamois et chats de type siamois aux yeux bleus

http://www.sos-siamois.com

 

Il y a aussi une association formidable qui s'occupe des chats fiv+ (SIDA du chat). Ils secourent les chats voués à l'euthanasie à cause de leur sida. Ils vont les chercher en Espagne, dans les fourrière, dans la rue...

 

 

Association Charly's Angels pour chats FIV+

Association Charly's Angels pour chats FIV+. 2,600 likes · 387 talking about this. L'association a pour but le sauvetage jusque l'adoption de chats sdf...

https://www.facebook.com

Ce ne sont là que deux exemples parmi tant d'autres de bénévoles, de gens comme vous et moi, qui prennent de leur temps, de leur énergie, de leur argent pour secourir les chats abandonnés.

 

Chacun, à son niveau, peut faire quelque chose.

 

Tout d'abord, stérilisez vous chats. C'est absolument indispensable. Ca évitera d'avoir portées sur portées et d'avoir encore plus de chats des rues.

Ne prenez pas un chat à la légère. Il a besoin de soins, d'attentions, d'amour. La durée de vie moyenne d'un chat est entre 15 et 20 ans. Prendre un chat veut dire s'engager sur cette durée.

 

Quand vous voyez un chat abandonné, prévenez les associations locales, approchez le, adoptez le si vous pouvez.

 

Il y a 3 ans environ, je m'occupais d'un patient et j'entendais un chat miauler si fort que je n'entendais que lui. Une fois sortie de chez ce monsieur, je cherche où est ce chat. Je le vois, tout petit, maigre, appeuré dans un rosier. Patiemment, je l'ai appelé, il est venu, je l'ai caressé. Il manquait tant de caresses!! Il ronronnait si fort que j'ai cru ne jamais pouvoir partir.

J'ai continué ma tournée, mais ce chat m'obsédait. Je ne pensais qu'à lui, qu'à ses os que l'on voyait pointer sous sa peau, qu'à ces nuits de froids, de peur, de dangers qu'il devait affronter.

Je savais que mon frère pensait à peut être, prendre un chat un jour. Je lui en ai parlé, insistant sur le fait qu'en le prenant, il sauverait une vie.

 

Il a finalement accepté. Ce chat s'avérait être une chatte d'environ deux ans. Stérilisée, manifestement ayant déjà eu un foyer, selon le vétérinaire.

Elle était malade, elle était dénutrie, elle était faible. Mais à force de soins et d'amour, mon frère a su rendre à cette minette la vie. Elle s'appelle Rex, désormais et coule des jours heureux auprès de son nouveau maitre, mon frère. Elle est devenue un poil grassouillette, mais ce qui n'a toujours pas changé; c'est qu'elle n'a jamais assez de câlins!!

 

28072012145Voici Rex quelques semaines après son sauvetage.

 

11066563_10153203474279252_7891107421042395736_nEt la voici il y a quelques mois...

 

 

 

 

Posté par jayleen à 16:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 octobre 2015

Miss Jayleen et ses potes. Part one: Kiki et Chouchou

Lorsque Silya était malade, j'ai une amie qui m'a épaulée, soutenue, accompagnée chez le vétérinaire, encaissé mes crises d'angoisse. Elle a aussi pu et su être présente lors des derniers moments de mon soleil en m'accompagnant chez le vétérinaire pour son dernier au revoir.

 

Cette amie a aussi été le témoin du coup de foudre que j'ai eu pour Jayleen lorsque j'ai vu sa photo sur le site d'un éleveur professionnel. Noyée au milieu de centaines d'autres bébés internet, je me suis mise à pleurer en voyant celle qui deviendrait ma Poupou.

Bien évidemment, mon amie a été la première à rencontrer Jayleen. Très vite, nous décidâmes de faire une grande balade avec Jayleen et ses chiens à elle: Kiki le bichon et Chouchou le shih tzu. Deux mâles aussi différents l'un de l'autre que le sont le jour et la nuit.

La première rencontre se passa avec Chouchou. Il est timide, solitaire, il aime faire ses petites affaires sans qu'on le dérange. Un poil exclusif, il devient vite jaloux!

Chouchou n'avait qu'une envie le jour où il a rencontré Jayleen: éliminer du tableau cette boule de poils qui attirait trop l'attention de sa môman!

Ma puce, elle, ne pensait qu'à jouer avec ce nouveau copain...

WP_20150314_006Depuis cette première rencontre, il y a des progrès notoires! Monsieur Chouchou accepte la présence de ma puce sans grogner et va même jusqu'à explorer olfactivement ma princesse!! On garde espoir, je suis sûre qu'un jour; ils seront vraiment potes!!

 

Mon amie et moi nous sommes donc dit que la balade devait se faire avec son bichon Kiki.

Kiki est vif, plein d'espiéglerie et d'insouciance. Il aime les gens, il aime Jayleen! Quant à cette dernière, elle est fascinée par ce beau toutou aux poils blanc comme la neige.

C'est hilarant de la voir devenir folle de joie quand je lui dit qu'on va voir Kiki, lui sauter dessus pour lui faire la fête, se retourner quand on marche pour vérifier que Kiki suit bien!!

C'est un plaisir de se promener avec eux, parce qu'ils s'entendent si bien qu'on ne craint pas de dispute! Et quand ils se courrent après; c'est vraiment un moment de bonheur!!

 

WP_20150714_006Kiki et Chouchou sont ses premiers copains, et même si elle est beaucoup plus pote avec Kiki, on voit bien que Jayleen a une grande affection pour Chouchou!

Je leur souhaite encore de nombreuses années de jeux!!

Posté par jayleen à 15:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Jayleen

Ma princesse.... Il faut que je te présente bien, ma puce. Tu es un roman, une succession de fantaisies à toi seule!

 

21ttgv

 

Jayleen va bientôt avoir 11 mois. Le 5 novembre pour être exacte. Elle est arrivée dans ma vie le 25 février dernier, bébé, pleine de cette tendresse et de cette légéreté qui lui vont si bien.

Elle avait pourtant une mission compliquée à remplir ma petite puce: exister là où je venais de perdre mon soleil, Silya.

Même si je me sentais prête à l'aimer, j'avais cependant des doutes, des peurs. L'aimerais je assez? M'aimerait elle? Saurais je mettre mon chagrin de côté pour lui donner la joie qu'elle mérite? Est ce que nous nous entendrions  bien? Serait elle très différente de Silya? Aimerais je cette différence? Etc, etc, je vous épargne le reste de la liste!

Et puis, immédiatement, j'ai été désarmée par cette façon très libre qu'elle avait d'être elle même. Pot de colle au début, elle a vite trouvé ses marques, exploré la vie tambour battant, mélangé avec talent son côté tête brûlée à cette montagne de tendresse.

Jayleen a un talent inouï: elle me fait rire aux éclats. Quasiment tous les jours, j'éclate de rire en la voyant inventer une nouvelle cascade, lancer ses jouets en l'air, avoir son quart d'heure de folie, être heureuse comme une folle de sortir...

Elle a réussi le tour de magie incroyable de me faire passer des larmes au rire! Le chagrin de la mort de Silya s'est adoucit, j'ai pu la laisser partir pour embrasser la nouvelle vie avec Jayleen qui s'ouvrait à moi.

Elle, elle a patiemment tissé sa toile dans mon coeur. Bien sûr que je l'aimais au début. Mais de la même façon que j'aime tous les animaux. Mais jour après jour, j'ai commencé à l'aimer comme ma puce, mon bébé, ma Poupou, MON chien.

WP_20150904_18_51_51_Pro

Alors, elle est tellement différente de Silya!! Je ne peux pas faire de comparaison!!

Jayleen aime tout le monde, va vers tout le monde. Elle adore les autres chiens, quelle que soit leur taille, leur âge ou leur sexe. Elle ne pense qu'à jouer!

Elle aime les chats, les pigeons, les oiseaux, les vaches... Tout être vivant qui croise son chemin est immédiatement aimé! J'adore cette pureté dans son coeur, cette simplicité.

 

Elle adore voir ses tatas et ses tontons. Amis ou famille; dès qu'elle voit une personne qu'elle connait; elle lui fait une fête d'anthologie!

 

Et surtout, Jayleen est une boule d'énergie, un tourbillon de pep's, une avalanche de bêtises. Elle n'a peur de rien!

Sauter d'un mur? Même pas peur!

Manger tout ce qui traîne dans la rue? Même pas peur!

Courir comme une dératée vers un chien de 10 fois sa taille? Même pas peur!

WP_20150530_002

 

Du coup, la maitresse de l'autre bout de la laisse (moi) sent régulièrement son coeur faire des pauses...

Mais que c'est bon de la voir heureuse, de la voir grandir avec tant de joie dans son regard!!!

 

Elle m'a complètement eue, ficelée au lasso de son charme et de son amour pour moi.

 

Ma Poupou, mon feu follet, ne change surtout pas! J'aime tes bêtises, j'aime ta fougue, j'aime ton caractère frondeur!!

 

Posté par jayleen à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Petites annonces

Il y a un truc qui a une fâcheuse tendance à m'agacer. Ce sont les petites annonces de vente de chiens.

On y trouve de tout. Comme un méga supermarché du chien. Bien qu'un chien soit considéré par la loi comme un "bien mobilier", ça reste quand même un "étre vivant doté de sensibilité".

Il y a donc deux types d'annonces qui m'énervent:

 

1/ Les rapaces.

 

Ceux qui, voulant se débarrasser de leur chien pour d'obscures raisons, cherchent à vendre ce dernier.

Ben oui, tant qu'à abandonner l'être qui nous aime au delà de sa propre vie; autant en tirer un peu de pognon. Je trouve cette démarche à gerber.

Quant aux raisons, je me bidonne... "pour cause de déménagement"; par exemple. Et lors de ce déménagement, ils vendent leurs gosses; aussi? Entendons nous bien, je comprends qu'on se pose la question si on passe d'une maison avec jardin à un studio en ville quand on a un bouvier bernois. Ceci dit, le toutou sera toujours plus heureux avec ses maîtres, même dans un espace plus limité. Il suffit juste de le sortir plus loin et plus longtemps!

Mais quand je vois des gens vendre leur chihuaha, leur yorkshire ou leur bichon pour ces raisons;je me dis qu'ils prennent vraiment les gens pour des cons!! Et vouloir tirer du fric de leur inconséquence, je trouve ça encore pire!!

Certains sites internet pullulent de ce genre d'annonces. C'est grave. Ca montre l'ampleur de l'irresponsabilité des gens. Un chiot; c'est à croquer et à craquer, c'est sûr. Mais l'engagement que l'on prend en adoptant un chien est selon moi du même ordre que lorsque l'on fait un enfant. C'est pour toujours, quoi qu'il arrive.

Alors, pitié pour ces amours: réfléchissez bien avant d'adopter un chiot ou un chien adulte. Ce ne sont pas des peluches. Ils vivent, font des bêtises, ont leur caractère, demandent des soins et de l'attention. Il faut être prêt à leur fournir tout ce dont ils ont besoin tout au long de leur vie. Il vaut mieux pour l'animal ne pas l'adopter que de le prendre en ayant des doutes. Parce que le loulou, il ne comprendra pas, il souffrira, il peut aussi être traumatisé de votre manque de bon sens...

adopter-un-chien

2/ les vendeurs de chiots

 

Ceux là m'agacent; certes, mais moins. Alors, je ne parle pas là d'éleveurs professionnels, mais de particuliers qui ont fait porter leur chienne.

Que cette portée soit volontaire ou fortuite, il faut réfléchir deux minutes.

Si la portée est fortuite, pourquoi ne stérilisez vous pas vos animaux, ou ne les surveillez pas de près quand elles sont en chaleurs?? Avez vous regardé le nombre d'annonces pour chiots à vendre?? Rien que depuis hier dimanche, sur un seul site, il y a eu 1760 annonces de particuliers pour vendre un chiot dans toute la France!!! Soit plus de 640 000 pour une année! Et ce ne sont que le nombre d'annonces de portées à vendre sur un seul site, par des particuliers, non éleveurs.

Ajoutez à celà les ventes des éleveurs professionnels, les adoptions dans les SPA ou autres associations et vous comprendrez très vite que tous ces chiots ne trouveront pas preneurs.

Certains des chiots se trouveront dans des familles non prêtes à accueillir un chiot, seront parfois maltraités, souvent abandonnés. Parce qu'on n'arrive pas à trouver acheteur, on fini par vendre à n'importe qui.

Ceux qui resteront seront soit laissés aux bons soins d'une association, soit lâchement abandonnés, soit tués.

Alors, pitié, stérilisez vos animaux ou surveillez les de près le temps de leurs chaleurs!!!

 

 

Fort heureusement, une ordonnance a été votée le 7 octobre dernier. Mise en application dès janvier 2016, cette ordonnance prévoit notamment; et c'est une super nouvelle; que le vendeur (éleveur) devra indiquer son numéro SIREN sur son annonce. Ce qui sous entend que cette activité doit être déclarée.

Plusieurs sites internet ont d'ores et déjà passé un accord avec le Ministère de l'Agriculture en charge des animaux spécifiant que les annonces ne pourront pas être publiées sans ce numéro SIREN.

Il devient facile ensuite pour un acquéreur de vérifier si cet éleveur est aux normes.

D'autant que la mention "éleveur" sera attribuée à quiconque vendra plus d'un chiot ou chaton par an...

Espérons que les chiens et les chats seront ainsi plus protégés en limitant l'envie de certains de se faire de l'argent facile au détriment des animaux...

 

 

 

Voici la dernière enquête de la FACCO concernant les possessions d'animaux de compagnie

 

http://www.facco.fr/IMG/pdf/PAFF2014_-_communique_de_presse.pdf

 

Posté par jayleen à 13:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2015

Silya

Mon premier article ici sera dédié à Silya. Ma princesse est décédée le 29 décembre dernier, laissant un trou immense dans mon coeur, un vide sidéral dans ma vie, un chagrin inconsolable.

 

Silya avait 13 ans lorsqu'elle est morte. Je l'avais eue un peu par hasard, suite au décès de mon premier chien; Sam.

Cette amie avait mis de côté Silya ainsi que sa soeur lors d'une foire aux animaux. Elle m'a appelée, et lorsque je suis arrivée, j'ai été mise devant le fait accompli. C'était en 2001. Je ne connaissais rien à cette race de chien; le shih tzu.

Mais je l'ai trouvée craquante du haut de ses deux mois... Je l'ai achetée.

silyabb

Moins de quinze jours plus tard, elle connaissait déjà le vétérinaire par coeur. Une toux du chenil et la parvovirose qui a failli l'emporter...

Elle a survécu, battante qu'elle était déjà!!

Nous avons eu une vie commune pleine de joies, de rires, de câlins. Elle m'a rendue heureuse chaque jour.

Et puis, elle est tombée malade. D'un coup. Je pensais que c'était juste une gastro, mais c'était bien plus grave.

Silya avait la maladie de cushing. Un pronostic bien sombre; mais j'étais prête à tout pour lui offrir le traitement qui l'aiderait à vivre le plus longtemps et le mieux possible.

Ce que je n'avais pas prévu; c'était que le traitement que je lui donnais détruisait ses reins. Elle a fait une crise d'insuffisance rénale aigüe. Nous avons lutté avec mon fabuleux vétérinaire pour qu'elle remonte la pente.

Infirmière, je lui faisais les perfusions à la maison, avais pris les conseils d'une vétérinaire nutritionniste qui lui avait fait un régime sur mesure, me battais au quotidien pour que ma puce retrouve l'appétit, la forme, l'envie de vivre.

Mais c'était dur pour son petit corps déjà vieux. Elle a commencé à faire des crises d'épilepsie. La dernière lui a bloqué les reins.

 

Le 29 décembre, j'ai dû me résoudre à dire au revoir à ma princesse adorée. Je l'ai accompagnée chez son vétériaire qui lui a fait faire le plus long des dodos; entourée de mes baisers, de mes câlins.

 

Silya restera toujours dans mon coeur. je l'aimerai toujours, elle méritait amplement un article rien que pour elle. Je lui dédie ce blog. Parce que c'est grâce à elle que mon amour des animaux a pris cette ampleur. De cette guerre contre la maladie que nous avons mené, reste cette rage. La rage pour que tous les animaux reçoivent le sort qu'il méritent: le meilleur, avec un gros peu d'amour en plus.silya

Posté par jayleen à 17:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Bienvenue!!

Jayleen, Mimi et moi sommes très heureuses de vous accueillir sur notre nouvel espace dédié exclusivement à nos amis les animaux.

 

Petite présentation de la maisonnée; ça s'impose!!

 

Moi; c'est Claire. Amoureuse des animaux, je me dis que leur réserver ce lieu rien qu'à eux est la moindre des choses.
Je veux aussi poser mes coups de gueule, mes joies et la vie de mes princesses!!

 

Mimi est une minette tigrée grise de 14 ans. Son surnom; c'est Mimi Pétasse! Elle a un talent hors norme pour toiser, snober, mépriser quiconque croise son chemin.

 

WP_20150401_020

Après 13 années de sa vie en compagnie de ma chienne Silya, elle a beaucoup déprimé au décès de cette dernière en décembre dernier. Et moi aussi!

J'ai donc décidé de prendre une autre chienne shih tzu. Elle est arrivée dans ma vie le 25 février dernier

 

Ma mini tornade, mon feu follet, mon petit coeur s'appelle Jayleen. Elle a révolutionné la maison! Un peu difficile au début avec Mimi, elles sont vite devenues copines!

 

WP_20150306_001Voici ma tornade à son arrivée chez moi!

 

Voilà pour la présentation!

Posté par jayleen à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]